Recorduri

Despre cursele de barci, regate, raliuri, transaturi, et caetera

Re: Recorduri

Mesaj necititde Solitaire » Mie Iun 12, 2013 1:50 pm

Daca pun toti mana de la mana, si se face o campanie publica pentru ridicare de fonduri, inscriem un candidat la Vendee in 2016. Nu trebuie decat un buget de 3,000,000$. Faceti asta si va aduc pe Derek Hatfield si Johnny Malbon ca mentori slash consultanti pentru cursa. Cu putin masaj verbal poate chiar si Mike Golding. Skipper tu esti preten cu Ellen McArthur, poate facem o tabara in delta cu creme de la creme...sa discutam optiuni.
Haide, ambitie si cohones!
Solitaire
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter
 
Mesaje: 90
Membru din: Joi Iun 23, 2011 2:44 pm

Re: Recorduri

Mesaj necititde skipper » Mie Iun 12, 2013 1:55 pm

Solitaire scrie:Daca pun toti mana de la mana, si se face o campanie publica pentru ridicare de fonduri, inscriem un candidat la Vendee in 2016. Nu trebuie decat un buget de 3,000,000$. Faceti asta si va aduc pe Derek Hatfield si Johnny Malbon ca mentori slash consultanti pentru cursa. Cu putin masaj verbal poate chiar si Mike Golding. Skipper tu esti preten cu Ellen McArthur, poate facem o tabara in delta cu creme de la creme...sa discutam optiuni.
Haide, ambitie si cohones!


Ei si tu acum!
Cu 3m poti sa ai pretentii la podium!
Derek tocmai isi vinde barca pt numai 150k prima strigare! Un ungur a luat un Open 60 cu 88k iar despre aia din La Rochelle ce sa mai zic!
E de discutat!
Si cred ca nu banii sant ceea ce ne lipseste in principal, ci o cultura nautica ce ne-ar putea impinge spre asa ceva!

PS Mi-ar placea mie sa fiu prieten cu Dame Ellen!
Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

Re: Recorduri

Mesaj necititde Solitaire » Mie Iun 12, 2013 2:08 pm

Pai da, dar Derek a inceput cu un milion si si-a pus casa, nevasta si copiii ca garantie la banca, si tot i-au mai trebuit 2 milioane sa completeze campania. De fapt chiar el mi-a zis cifra de mai sus cand l-am vizitat in Ontario. Stii in ultima lui cursa la Around Alone in in 2002 a ramas far catarg langa Cape Horn si el nu mai avea bani deloc. De fapt, Open 40 a lui fusese construita intr-un grajd in New brunswick de tatal sau, in fine, cine a sarit sa ajute cu bani si un nou catarg daca nu vizionarul Pindar si cateva milioane de Canadieni care pana atunci nu fusesera mobilizati deloc, dar dupa incercarea lui sprijinul publicului a fost extraordinar.
Vendee ramane cel mai inalt standard de curse oceanice din lume. Putem negocia cifra de buget, ok, dar intrebarea ramane, cine cand si cu ce?
Solitaire
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter
 
Mesaje: 90
Membru din: Joi Iun 23, 2011 2:44 pm

Re: Recorduri

Mesaj necititde skipper » Sâm Iun 15, 2013 5:15 pm

Ia uitati-va la Joyon cum a reusit sa castige aproape 200 mile in ultimele 15 ore!!!
La miezul noptii avea 124 de mile in urma recordului si acum are 41 in fata!!!! I-a reusit o tranzitie superba de pe un sistem frontal pe altul, fara nici o volta si aproape pe ortodroma. Daca o tine asa spulbera recordul si ajunge maine in Franta!
Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Rating: 10%
 
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

Re: Recorduri

Mesaj necititde skipper » Dum Iun 16, 2013 6:18 pm

MARE OM, MARE MARINAR, MARE CARACTER!

Joyon record Atlantic.jpg
Nu aveţi permisiunea de a vizualiza fişierele ataşate acestui mesaj.
Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

Re: Recorduri

Mesaj necititde Solitaire » Lun Iun 17, 2013 1:06 am

Mda, om cu personalitate si caracter:


Flew from France just 48 hrs before the start at best, prepared everything alone by himself, or with the good will of bystanders. Had to locate someone with a big enough RIB to help him get out of the marina, had to dive to get his propeller out...
And hadn't enough time to get some food...
So asked a guy on the pontoon to get food for him.

He was Russian, so he brought him Russian food...

Francis is going to eat Russian cuisine for the whole week...

Didn't have much sleep either... but he said it is OK: "I rest best at sea..."

He also said that the swell was against him at the start and that slowed him down a bit (only 23 knots...) but now everything is fine.

The forecast is for the low system to last most likely close to the end, but the end is always the hard part on the record, because the low pressure system either runs away from you, does not go to the right spot or dies...
He is expecting some fairly South route, because of the direction of the low pressure system. So maybe a bit longer route than ideal, but on the other hand, he is happy to be a bit further from the thick fog around Newfoundland... Even though he had a lot of fog in the first few hours already. Since this is not going to be the shortest route; he reckons he will have to sail at 25 knots average pretty much all the time to beat Thomas Coville...

Cheers,

Unul de pe sailing anarchy intreaba cum poti sa dormi la 25 de nozi si sa te "odihnesti."
Rating: 10%
 
Solitaire
Stabsgefreiter
Stabsgefreiter
 
Mesaje: 90
Membru din: Joi Iun 23, 2011 2:44 pm

Re: Recorduri

Mesaj necititde skipper » Joi Iul 04, 2013 10:32 am

Doua barci IMOCA 60 au plecat in acelasi timp pt a bate recordul la monococi al Atlanticului de nord, cel pe care l-a facut si Joyon la multi, New York - Cap Lizard.
Una e Safran cu Marc Guillemot si alta, surprize, surprize: Energa cu polonezul Zbigniew Gutkowski!!!
Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

Re: Recorduri

Mesaj necititde skipper » Mar Iul 09, 2013 10:14 am

Record batut: Marc Guillemot bate recordul Atlanticului de nord la monococi in solitart cu 15 ore jumate si face New York-Cap Lizard in 8 zile 5 ore 20 min si 20 sec cu 14,59 nd in medie.
Polonezul a terminat si el cateva ore mai tarziu, tot sub timpul lui Alex Thomson.

Interviu

Marc, tu avais déjà établi un record sur la traversée de l’Atlantique avec Jet Services !
« C’est symbolique : en 8j 16h 32’ ! C’est un temps que j’avais en tête sur ce record de l’Atlantique, plus que celui d’Alex Thomson (8j 21h 08’). Mais c’était… il y a trente ans ! Ou presque, en 1984… C’était très important pour moi. A l’époque, c’était une performance et j’avais ce leitmotiv toute la traversée. Ce n’est que quand je suis arrivée sur l’Irlande que je l’ai mis de côté et que j’ai pensé au temps de référence de... Jet Services en 1988 ! En 7j 10h. J’étais alors dans les clous pour le battre. Pour moi, ce record sur l’Atlantique en monocoque, c’est plein de symboles. »

Tu étais surtout en phase avec ton bateau !
« C’était important après le Vendée Globe. Pas pour effacer, mais pour rebondir, pour retrouver des sensations fortes. Safran m’a suivi : faire une traversée de l’Atlantique le plus vite possible, c’était bien adapté à ce moment-là. C’était un défi personnel, et pour démontrer aussi que le bateau était capable de faire quelque chose de bien. Ne pas rester sur un échec. Mais on peut encore descendre le temps : à six jours et demi avec de bonnes conditions jusqu’à la fin ! »

Revenons sur le déroulé avant le record…
« Après le Vendée Globe, on a refait la tête de quille de l’appendice d’origine (2007) chez JPS Productions, un voile carbone. On a remis à l’eau assez tard, une semaine avant de partir à New York. On avait prévu d’être à poste le 10 juin, et c’est à ce moment que Francis (Joyon) est parti pour battre le record en multicoque… Je pensais partir en même temps ! Mais Jean-Yves (Bernot) m’a dit que ce n’était pas une bonne configuration pour un monocoque. Je suis donc rentré en France… »

Il y avait une dead-line pour tenter ce record ?
« J’avais mis le 10 juillet comme date limite. Et on ne voyait pas d’ouverture. Finalement, on a tenté le coup avec de l’incertitude sur la fin de parcours mais il n’y avait plus d’opportunité sur les dix jours à suivre. Jean-Yves Bernot a toujours une excellente expertise sur cette traversée de l’Atlantique et je me suis élancé… »

Ce n’était pourtant pas excellent au départ…
« Non : il y avait un minimum barométrique sur New York et ça commençait à faire des orages. Je devais partir à 2hTU mais à 23h, j’ai vu que ça se dégradait : j’ai pris le départ à 12 nœuds seulement pendant trois heures, mais au fur et à mesure que je m’éloignais de New York, ça a accéléré. Il fallait tout de même tenir 13,5 nœuds sur l’orthodromie. »

Et le Polonais Zbigniew Gutkowski était aussi là !
« On devait partir ensemble (on avait dîné la veille pour se caler), mais il a eu un petit problème à résoudre et il s’est élancé avec un quart d’heure de décalage. Ce fut une bonne idée : il y avait le côté négatif que l’un des deux seulement pouvait s’adjuger le record, mais le côté positif primait, c’était très dynamisant pour tous les deux. Il y avait l’aspect sécurité de naviguer de conserve mais aussi la pression d’avoir un concurrent à battre. On a suivi approximativement la même route et on est resté très proche jusqu’en abordant l’Irlande. »

Jour par jour, comment ça s’est passé ?
« Première nuit, le vent rentre à 25 nœuds de Sud-Sud Ouest sous reacher en suivant l’orthodromie jusqu’à Terre-Neuve : de la vitesse sur la route directe. Un ou deux ris dans la grand-voile. Du stress à cause de la visibilité réduite : il a fallu attendre la longitude des Açores pour que le ciel se découvre… »

Et tu percutes un objet flottant…
« Devant Halifax, j’entends un gros BANG ! Le safran bâbord s’est relevé un peu après et je suis parti en vrac. Je n’ai rien vu et je ne comprenais pas pourquoi je partais au lof : une vingtaine de fois en tribord amures… Alors que tout se passait bien en bâbord amures. Je ne comprenais pas : de l’extérieur, il n’y avait rien. Ce n’est qu’à La Trinité/mer qu’on s’est rendu compte que le safran était cassé au niveau du fence. »

Après Terre-Neuve ?
« Le vent a tourné à l’Ouest-Sud Ouest : Code 5 (gennaker volumineux au capelage) et un ris dans la grand-voile. On allumait fort ! Mais pas de quoi battre le record des 24h : sur l’Atlantique, il n’y a pas cette mer longue du Pacifique… La fréquence des vagues est trop courte. »

Et au niveau des Açores, tu es obligé d’obliquer vers le Nord-Est…
« Gutek allait bien à ce moment-là en étant un peu plus au Nord : j’ai fait quatre empannages pour retrouver de la pression. Jean-Yves (Bernot) m’a dit de prolonger ce bord : c’est important sur ce type de format d’avoir un regard extérieur (a contrario du Vendée Globe) car ça rassure sur les choix et un routeur peut expliquer pourquoi il faut prendre une option. Je n’aurais pas fait tout à fait pareil sans lui : ça apporte de la sérénité ! Et on se connaît bien. Jean-Yves était à bord de Jet Services en 1988… C’est là qu’il a commencé réellement sa carrière de routeur. Encore du symbole ! »

Et il a fallu gérer la fin de parcours dans le petit temps…
« Le vent est passé à l’Ouest, puis au Nord-Ouest en mollissant. J’ai envoyé mon gennaker quand il y avait encore de la brise : j’ai bombardé parce que je savais qu’il fallait faire la différence avec Gutek. Dans le petit temps, tout est possible ! Et d’ailleurs, il bat aussi le temps de référence d’Alex Thomson… J’ai eu jusqu’à 35 nœuds de vent toute la nuit, à fond les ballons. J’ai pu faire de l’écart ce dernier jour. Mais bravo à lui : il s’entraîne tout seul, sans repère. Il a réalisé un très beau parcours. »

Combien d’avance au maximum sur le record de la traversée de l’Atlantique ?
« 220 milles, je crois. Mais au final, j’ai parcouru moins de 3 000 milles par rapport à l’orthodromie qui est de 2 880 milles. C’est le bord de recadrage dans le Nord qui m’a surtout coûté 80 milles… »

Et aucun problème technique à part le safran ?
« Non, si ce n’est un souci de gennaker qui s’est mal enroulé : il a fallu que j’aille sur le bout dehors, comme Yann Eliès ! Je ne voulais pas, mais rien à faire d’autre pour le dérouler. C’était pataquès… Je ne faisais pas le malin. Il a fallu que je me mette vent arrière en libérant l’amure : il n’y avait pas d’autre solution. »

Imagine
Marc Guillemot a dû faire une "Eliès" : grimper sur le bout dehors pour dérouler son gennaker coincé pendant sa traversée de l"Atlantique.

La quille en carbone par rapport au voile en titane ?
« On perd cent kilos en couple de redressement. Et on sent bien que le voile carbone “bat de l’aile” a contrario du titane très raide. »

Au programme maintenant ?
« Un check-up complet, mais il n’y a pas de gros problème. J’avais prévu un tour des îles britanniques mais c’est trop tard maintenant. Je vais faire la Fastnet Race en double avec Pascal Bidégorry pour nous préparer à la transat Jacques Vabre. Avec l’Artemis Challenge entre les deux et des entraînements à Port-la-Forêt. »

Un nouveau bateau pour le prochain Vendée Globe ?
« Je ne sais pas encore ! On prendra une décision avec Safran en septembre prochain. Quand la jauge sera définitivement écrite… »

Est-ce que ce serait intéressant d’ailleurs puisque les nouveaux « prototypes-monotypes » ne sont pas sûrs d’être plus rapides que la dernière génération du Vendée Globe…
« Safran est le premier de cette génération, mais les derniers-nés sont encore plus puissants. A certaines allures, notamment au reaching, Safran enfourne plus. Je n’étais pas pour ce changement de jauge qui est au final, plutôt bâtard : sans polémiquer, il y a des trous ! »

De quelle sorte ?
« Sur les nouveaux bateaux avec une quille plus lourde, des ballasts modifiés et un gréement bloqué, les architectes ne sont pas certains de pouvoir imaginer un monocoque 60’ plus performant et moins cher… Mais rien ne dit dans la jauge qu’on ne peut pas modifier les formes d’un bateau existant ! On peut gonfler les volumes avant, augmenter la largeur… On peut donc faire pas mal de choses, mais ça peut coûter cher ! Tout est possible pour faire une nouvelle machine au goût du jour… Et plus rapide que les nouveaux monocoques 60’ ! »
Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

Re: Recorduri

Mesaj necititde skipper » Lun Iul 29, 2013 12:01 pm

Frumoasa caracterizare a lui Francis Joyon facuta in ultimul numar al revistei Bateaux:

L'esprit de Moitessier dans les biceps de Tabarly
Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

Coville in stand-by

Mesaj necititde skipper » Dum Oct 20, 2013 11:44 am

Thomas Coville pe maxi-trimaranul Sodebo e in stand-by la Brest pt a pleca intr-o tentativa de record in jurul lumii! Bonne chance!




Ubi allii finiverant, inde incipimus nos!
Avatar utilizator
skipper
Flottillenadmiral
Flottillenadmiral
 
Mesaje: 2540
Membru din: Mar Apr 19, 2011 7:35 pm
Localitate: Bucuresti

AnteriorUrmătorul

Înapoi la Curse

Cine este conectat

Utilizatorii ce navighează pe acest forum: Niciun utilizator înregistrat şi 1 vizitator

cron